Les zones humides

D’après la loi sur l’eau de 1992 reprise dans le code de l’environnement (Art. L 211-1) : « On entend par zone humide les terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumâtre, de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hydrophiles pendant au moins une partie de l’année ».

> 3 enjeux à concilier pour l'agriculteur

QUALITE
Interception des pollutions diffuses et contribution à la dénitrification. Maintien ou atteinte de bon état des masses d'eau.

MILIEUX
Conservation de la biodiversité

QUANTITE
Régulation des débits des cours d'eau et nappes
Assurer zones de frai et refuge en champ d'expansion de crue. 

 

CONTACT

Mentions légales | Contacts |  Plan du site - Puy-de-Dôme |  Coordonnées    |  RSS