Choix variétal et implantation des cultures

 

> Cultures d'automne

  • Blé

Optimisez le choix variétal :
• en fonction des débouchés visés,
• pour limiter votre consommation de produits phytosanitaires.

Diversifiez les variétés pour répartir les risques : retenir 3-4 variétés est un bon compromis.

  • Triticale

Deuxième céréale à paille du département en surface, le triticale offre une opportunité intéressante pour les éleveurs par son potentiel, son rendement paille, sa valeur alimentaire proche du blé.

La tolérance aux maladies est un critère important à prendre en compte pour dégager une marge attractive.

Déterminez la densité optimale de semis de vos céréales d'automne en fonction des conditions d'implantation. Découvrez l'outil d'Arvalis - Institut du Végétal

  • Colza

• Très bon précédent pour le blé
• Ses résidus de récolte concourent au ré-équilibrage du bilan humide du sol.
• Il utilise bien l'azote laissé par la culture précédente
Tolérances variétales, adaptation au sol et au climat doivent orienter le choix des variétés. L'implantation est à raisonner en fonction du contexte sol-climat et du matériel de semis.

 

> Cultures de printemps

  • Maïs

Avec 13 960 hectares de maïs grain et 6 800 hectares de maïs fourrage, cette culture occupe la deuxième place des cultures annuelles dans le Puy-de-Dôme.

Souvent intégrée dans une rotation dans notre département, cette production, qui a bénéficié de progrès génétiques considérables, participe à la gestion agronomique et à l'équilibre économique des exploitations par la répartition des risques et de la charge de travail.

Le choix des variétés doit prendre en compte les débouchés visés, la précocité, le rendement, la résistance à la verse et aux maladies (dont fusariose) et pour le maïs fourrage la valeur énergétique.

  • Tournesol

Deuxième culture de printemps du département en surface, le tournesol permet de répondre à l'objectif  d'allongement des rotations, dans les secteurs de plaine et de coteaux, avec une production peu gourmande en irrigation.

Le choix des variétés parmi les classes précoces ou mi-précoces est à réaliser en fonction des débouchés et de la résistance aux maladies (mildiou, phomopsis, sclerotinia).

CONTACTS

> Outils : 

Mentions légales | Contacts |  Plan du site - Puy-de-Dôme |  Coordonnées    |  RSS