Se convertir à l'agriculture biologique,
pourquoi pas vous ?

 

> Un virage stratégique

Selon le système de production initial le virage est plus ou moins important...
Un système intensif sol et/ou animal obtenu avec beaucoup d’intrants (engrais, produits phyto, aliments...) sera amené à remettre en cause l’ensemble de ses pratiques.
Une meilleure valorisation des potentialités existantes sera recherchée avec pour objectif une optimisation du fonctionnement des sols (rotations adaptées, diversité culturale, gestion des amendements organiques...), le choix d’espèces et variétés résistantes et une plus grande autonomie alimentaire (dimension des troupeaux adaptée et utilisation optimale de l’herbe). 

> Pour quelle viabilité ?

Après une conversion, d’autres équilibres techniques et économiques sont trouvés. C’est ce que met en lumière le suivi des fermes de références dans le cadre du projet BioRéférences porté par le Pole BIO Massif Central, projet auquel la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme est associée.

Références 2015 | Bovins lait | Bovins viande | Ovins viande

> Pour quels débouchés commerciaux ?

En région Auvergne des filières structurées existent dans toutes les productions d’élevage et grandes cultures. Leur activité est en développement en lien avec une demande croissante des consommateurs.

Consultez les fiches filières du Pôle Conversion Bio Auvergne.

 

> Avec quels accompagnements ?

La Chambre d'agriculture accompagne les porteurs de projet de conversion en phase de réflexion avec la réalisation en ferme d'un diagnostic de faisabilité de conversion, allant jusqu'au chiffrage du projet.

Pendant les premières années en bio, un appui individuel est également proposé ainsi qu'un appui collectif en formations.


En Auvergne, les Chambres d'agriculture avec les référents filières en département œuvrent pour la diffusion des techniques bio à travers les bulletins techniques "Produire Bio en Auvergne".

 

CONTACT

Mentions légales | Contacts |  Plan du site - Puy-de-Dôme |  Coordonnées    |  RSS